Château de Saint Sylvestre

 

En 1400, le Château de Saint-Sylvestre appartient au Seigneur. de Crussol Giraud Bastet. Le château fait ensuite partie des nombreux domaines que Philippa de Fay apporte en dot à la Maison de Poitiers par son mariage, avec Aymard III.En 1662, il est encore l'habitation du Capitaine François Gratien de Fay Villers, frère du Seigneur dé Serrières.En 1694, le château est occupé par François du Faure, Seigneur de Saint Sylvestre, « mestre » de camp du régiment de cavalerie de Saint-Sylvestre.Il ne paraît pas avoir contacté d’alliance et, par testament du 25 avril 1697, fait héritier S'on frère Alexis.Alexis du Faure, Seigneur de Saint‑Sylvestre le transmit à son fils Louis Joseph ­Claude du Faure, chevalier, marquis de Saint‑Sylvestre et  capitaine lieutenant des Mousquetaires noirs de la garde du Roi. Il a de nombreux enfants dont Alexis du Faure qui vend en 1770 pour le prix de 17.000 livres sa seigneurie et Domaine de Saint‑Sylvestre, à Monsieur jean Boutaud, avocat. Une carte illustrée du domaine est créée pour lui en 1822.Quelques années plus tard, la propriété est acquise par Samuel Adolphe Barde qui deviendra maire de Saint‑Sylvestre.A sa mort en 1928, la propriété est proposée aux enchères et adjugée le 5 octobre 1928 à Léon Terrasse pour la somme de 51000 francs. La ferme et les terres se vendent séparément. En 1945, une donation est faite par Léon~Terrasse au profit de son fils Marcel Terrasse qui y vivra jusqu'à sa mort en avril 1998,  faisant de sa soeur Andrée Dejoux et de son frère Léon Terrasse les héritiers du château.

Les Faure de Saint-Sylvestre

Fief des Pagan au Moyen Age, St Symphorien de Mahun revint aux seigneurs de Retourtour au XIVème sièclen, puis à ceux de Tournon qui abandonnèrent la forteresse de Mahun pour le château de Satillieu.Détruite au début du XVème siècle par des routiers, reconstruite puis finalement abandonnée, il ne subsiste de la forteresse de Mahun que de maigres ruines au nord du village.En 1617, la seigneurie de Mahun revint aux Levis-Ventadour pour un demi-siècle puis aux Faure de St Sylvestre jusqu'à la Révolution 

A Veyrines, un hameau de la commune, vous pourrez admirer une église du XIIe siècle, beaucoup plus intéressante que celle du bourg. Cette église est le seul bâtiment restant de l'ancien prieuré de Veyrines. Fondé au milieu du XIe siècle par Aymon Ier Pagan, ce prieuré tomba en commende au début du XVe puis en déchéance. Seule l'église fut préservée. A voir une croix sculptée du XVIe face à l'église, 3 chapiteaux sculptés représentant Adam et Eve partageant la pomme, la descente du Christ aux limbes et des guerriers armés illustrant le Combat des vices et des vertus. Un escalier à vis permet d'accéder à la coupole et au clocher.