'église actuelle date de la fin du siècle dernier ou elle a pu être réalisée notamment grâce à une souscription des habitants à hauteur de 2731,90 francs ( rôle datant du 1er mai 1874). L'ancienne église, dont quelques élément subsistent encore près de l'ancien cimetière devait être dans un tel état de délabrement que le curé de l'époque en fût réduit à prendre sa plume pour mettre le ministre de l'époque devant ses responsabilités. Notez la subtilité du courrier qu'il lui adressait dans des termes certes très courtois mais empreints d'une  fermeté certaine.

Monsieur le ministre

Depuis longtemps la commune de SAINT SYLVESTRE, (canton de ST PERAY- Ardèche)attend la subvention qu'elle sollicite du gouvernement. elle espérait pouvoir commencer avec les beaux jours les travaux de son église, ses désirs et ses espérances tardent à se réaliser. Ne pourrions pas, Monsieur le ministre, obtenir de votre bonté et de votre bienveillance ce secours si nécessaire.

J e suis effrayé, Monsieur le Ministre en voyant, chaque dimanche, ma population pénétrer sous cette voûte lézardée de toutes parts. Le danger d'un écroulement subit nous menace!... Si ce malheur que je prévois arrivait, le conseil municipal ne serait-il pas accusé d'une négligence coupable? Quel moyen devrait-il alors employer pour se défendre? 

Ma population, Monsieur le Ministre, s'est imposée les plus grands sacrifices pour arriver à une reconstruction  complète de son église. Monsieur le comte Rampon, notre généreux bienfaiteur, peut de vive voix vous faire connaître et notre pauvreté et nos besoins.

Cette population essentiellement agricole   attend donc que la somme sollicitée lui arrive toute entière. S'il en était autrement, il se produirait alors un déficit dans ses finances, quelle serait incapable de combler et qui retarderait pour longtemps encore une construction devenue absolument nécessaire.

Monsieur le Ministre, je vous expose simplement la situation précaire de mon église et vous prie et vous supplie en grâce d'user de toute votre haute influence pour l'améliorer  incessamment.

Convaincu que  ma voix sera écoutée, j'ose espérer Monsieur le Ministre de votre bienveillante sollicitude une prompte solution à cette affaire qui nous intéresse si vivement.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, du curé de Saint Sylvestre, l'hommage de ses sentiments les plus respectueux et les plus dévoués     

Benoît, curé

Saint Sylvestre le 17 juillet 1875

g
Cherchez la veille église sur cette vue ancienne : Si vous la trouvez cliquez sur le lien qui vous conduira dans le village actuel.

RETOUR PAGE ACCUEIL ST SYLVESTRE

VERS SITE"LE  MERCURE DU VIVARAIS"

VISITES DE LA PAGE :